Estime de soi

Home > Estime de soi

Estime de soi

Bien que les Canadiennes gagnent des médailles olympiques au hockey, à la lutte et à l’haltérophilie, et qu’elles soient astronautes, pilotes d’avion, chirurgiennes, PDG, juges de la Cour suprême et même que l’une ait été, pendant un bref moment historique, première ministre, nous perdons toujours la bataille de l’estime de soi. Selon des études, les filles ont une plus grande estime d’elles-mêmes vers l’âge de 9 ans; puis, c’est la descente en chute libre. Pourquoi est-ce ainsi et que peux-tu faire pour éviter que cela t’arrive?

L’estime de soi est liée à la façon dont nous nous sentons vis-à-vis de nous-mêmes. Ce n’est pas une question d’apparence; c’est plutôt le sentiment que nous avons vis-à-vis de notre apparence. Cela ne se mesure pas par les éloges qu’on nous faits, mais par la confiance que nous avons en nos propres talents et compétences.

Allons aux faits...

  • Les troubles de l’alimentation, une faible estime de soi et la dépression sont les problèmes de santé mentale les plus courants chez les filles.
  • Dans un sondage, 59 % des filles de la 5e à la 12e année étaient insatisfaites de la forme de leur corps.
  • De 10 à 40 % des filles commencent à suivre des régimes dès l’âge de 10 ans.
  • Arrivées à 15 ans, les filles sont deux fois plus susceptibles que les garçons d’être déprimées.
  • 47 % des filles de la 5e à la 10e année disent qu’elles veulent perdre du poids pour ressembler aux photos des revues.
  • Les risques pour la santé accompagnent la baisse de l’estime de soi des filles à cause d’habitudes alimentaires dangereuses, de périodes de dépression et de grossesses non désirées.

Pourquoi les filles ont-elles une faible estime d’elles-mêmes?

  • Très tôt, les préadolescentes doivent composer avec des questions telles que les fréquentations et le sexe. Durant cette période, on observe un changement de priorités : le corps devient une passion obsédante et un moyen de mesurer sa propre valeur.
  • L’estime de soi devient liée de trop près aux attributs physiques; les filles sentent qu’elles ne sont pas à la hauteur des normes de la société.
  • Entre la 5e et la 9e année, les filles douées commencent à dissimuler leurs réussites car elles perçoivent que ce n’est pas attirant ou sexy d’être intelligente.
  • Les adolescentes ont plus d’occasions d’être stressées dans la vie, surtout dans leurs relations personnelles. Elles réagissent plus fortement que les garçons face à ces pressions; c’est en partie la raison pour laquelle on observe des niveaux de dépression plus élevés chez les filles.
  • Les médias, dont la télévision, les films, les vidéos, les paroles de chansons, les revues, Internet et les publicités proposent des images de filles et de femmes sexualisées (poses, expressions du visage et vêtements suggestifs) comme modèles de féminité que les filles doivent imiter.
Si ça t’intéresse de remettre en question tes idées sur la beauté, visite les sites suivants :


What's your favourite weekend activity?






View Surveys >