Médias

Home > Médias

Médias

Allons aux faits… 

Les statistiques parlent d’elles-mêmes : en Amérique du Nord, une fille regardera en moyenne 5 000 heures de télévision, y compris 80 000 annonces publicitaires, et ce, avant même de commencer le jardin d’enfants!

En matière de publicité, les messages destinés aux enfants montrent, dans 55 % des cas, des garçons en train de construire quelque chose, de réparer des jouets ou de se chamailler, tandis que les filles, dans 77 % des cas, sont représentées en train de rire, de parler ou d’observer les garçons en train de jouer. Par ailleurs, 85 % du temps, les garçons sont dehors alors que les filles sont à l’intérieur de la maison dans plus de la moitié des cas.

Pourquoi est-ce important?

Les recherches indiquent que ce genre de messages mixtes rend la transition vers l’âge adulte difficile pour les filles, surtout du fait que tant d’annonces publicitaires portent principalement sur leur beauté.

Plus que jamais, les filles sont entourées d’images de beauté féminine irréalistes et inatteignables. Les études montrent que les filles qui regardent des publicités télévisées représentant des mannequins d’une minceur anormale ont moins d’assurance et deviennent de moins en moins satisfaites de leur propre corps, et que celles qui consacrent le plus de temps et d’effort à leur apparence physique sont celles qui souffrent le plus d’une perte de confiance en elles-mêmes.

La pression que les médias exercent sur les filles en les incitant à avoir l’air sexy et à la mode engendre des images de filles « érotisées », ce qui veut dire que de très jeunes filles sont représentées de façon sexuelle. Ce n’est vraiment pas cool!

Depuis les dix dernières années, l’industrie de la mode utilise des mannequins de plus en plus jeunes et il n’est pas rare aujourd’hui de voir des filles de 12 ou 13 ans poser comme si elles étaient des femmes. Mais les filles ont besoin d’avoir l’occasion d’être filles. Elles ont surtout besoin de voir autre chose que des stéréotypes de femmes et de filles en victimes impuissantes et passives.

Pourquoi cela me concerne-t-il?

Arrivées à l’adolescence, nombre de filles apprennent à ignorer ces messages négatifs, mais il est facile de se faire influencer par ces images peu réalistes de ce qu’une fille « devrait avoir l’air ». Les filles qui continuent d’absorber les images des médias sont profondément influencées par des stéréotypes d’objet sexuel, soit une beauté sans la moindre imperfection, mince à l’obsession et vêtue du strict minimum. Les études prouvent que, plus les filles consomment de ces images, plus elles ont une opinion extrêmement négative des membres de leur sexe.

Pour en savoir plus, visite www.media-awareness.ca/francais/enjeux/stereotypes/femmes_filles/filles_medias.cfm



What's your favourite weekend activity?






View Surveys >